Friday, 13 March 2020

Des Samurais à bord

Le Tshiuetin prend le rail 

Sur son chemin serpenteux

À son bord les gens heureux 

La bravade d’un Samuraï 

 

Il avance au pas de tortue 

Évitant des lacs, l’air abattu 

Telle une très vieille voiture 

Qui s’habitue à sa courbature 


Ses occupants tous souriants 

Comme chantait un grand Nigérian 

De son peuple qui soufre et sourit 

Vivant au pseudo paradis des houris 


La patience évidemment y en vaux l’or 

Comme dans toutes les réalités du Nord 

Car on sait bien quand le train quitte 

Mais qu’il n’arrive presque jamais vite  


©Alisonomi2020

No comments:

Post a comment