Saturday, 21 October 2017

Province Oblate Notre Dame-du-Cap : Message du provincial pour le Dimanche Missionnaire Mondial

Chers confrères,
En ce dimanche où nous célébrons la Mission de l’Église et remercions Dieu pour notre famille apostolique, il est bon de prendre conscience à nouveau que nous sommes tous des missionnaires. Quels que soient notre condition, notre âge ou nos engagements, nous participons non seulement à la vie de Dieu, mais à son Esprit et donc, à la mission qu’il réalise dans le monde actuel. 
Les rencontres régionales dans la province sont presque terminées.  Elles portaient sur notre condition actuelle et les impacts du vieillissement sur notre existence communautaire et missionnaire.  Ces échanges ont été nourris à partir de la lettre que le Père Lougen adressait le 21 mai dernier aux confrères âgés.  Dans chaque milieu, les échanges furent généreux, transparents et authentiques.  Ils ont manifesté la santé de notre confiance mutuelle et notre désir de vivre véritablement comme des frères au coeur même de nos différences et de nos parcours très diversifiés.

Il convient de la sorte d’être reconnaissant à Dieu de nous donner de vivre en communautés apostoliques.  Un exégète du Nouveau Testament bien connu au Québec, Michel Gourgues, écrivait un jour que la communauté est «mission ad intra» et que la mission est communauté «ad extra».  Nos engagements dans les milieux ecclésiaux et périphériques ont considérablement diminué, vu nos conditions personnelles et notre contexte provincial. 
Mais notre engagement à vivre en communion dans nos maisons s’est intensifié et se manifeste de manière très concrète par l’attention réciproque, la présence délicate aux autres, l’écoute active,  l’accueil patient.  Nous sommes en mission chaque fois que nous entrons en relation et que nous sortons de nous-mêmes pour permettre à l’autre de s’exprimer, d’exister et de s’affirmer.  Bref, nous sommes en mission quand nous permettons à l’autre sur notre route de faire l’expérience de sa dignité, de sa beauté, de sa vérité, celle d’être un enfant bien-aimé de Dieu.
Nous demeurons aussi actifs dans plusieurs milieux et de multiples manières pour construire la communauté «ad extra».  Nous sommes non seulement, comme missionnaires, des signes, mais des artisans de communion.  Que ce soient les Innus sur la Côte, les étudiants sur le campus universitaire, les communautés chrétiennes et religieuses que plusieurs d’entre nous accompagnent discrètement, les pèlerins du sanctuaire, les personnes marginalisées à Saint-Pierre-Apôtre et dans le grand Montréal, les personnes âgées ou malades dans différents Centres et Maisons où nous rendons service, nous cherchons à vivre une fraternité qui nous construise comme Corps du Christ, sans laisser personne vivre l’exclusion ou être victime d’indifférence.

Dans le même esprit, nous sommes reconnaissants pour tous nos partenaires et collaborateurs, les associés et nos employé-es avec qui nous vivons la coresponsabilité dans la recherche et le service du Royaume de Dieu.  Nous vivons cette aventure comme des disciples à l’écoute de l’Esprit et sommes soucieux de constamment élargir le cercle de nos alliances, et de manière particulière avec les générations plus jeunes.  Le Pape François à la fin de l’audience avec les Oblats lors de la clôture du dernier  Chapitre général nous rappelait que «toute personne est une terre de mission et que chaque dimension de la personne est une terre de mission».  Le prochain synode sur la mission avec les jeunes est une occasion unique pour nous tous de leur donner, dans la mesure de nos capacités, la préférence. 

La mission est au coeur de notre identité, de ce que nous vivons, du sens que nous donnons à ce que nous vivons.  Nous sommes pleinement solidaires du tournant missionnaire que cherche à vivre l’Église du Québec.  Nous aurons l’occasion d’approfondir cette solidarité le 1er novembre prochain lorsque plusieurs d’entre nous seront rassemblés à la Maison de La Madone, à Trois-Rivières, en compagnie de l’abbé Gilles Routhier.  Nous en partagerons des échos avec tous les confrères de la province une fois que nous aurons vécu ce temps de ressourcement.
Enfin, avec Marie, notre Mère, nous sommes invités à faire nôtre ces paroles si éloquemment missionnaires de Paul tirées de la deuxième lecture de la liturgie de ce dimanche mondial de la mission:  “A tout moment, nous rendons grâce à Dieu au sujet de vous tous, en faisant mémoire de vous dans nos prières.  Sans cesse, nous nous souvenons que votre foi est active, que votre charité se donne de la peine, que votre espérance tient bon en notre Seigneur Jésus-Christ, en présence de Dieu notre Père” (1 Th 1).
En communion avec vous en Jésus Sauveur et Marie Immaculée,
Père Luc Tardif, o.m.i.
Provincial

No comments:

Post a Comment