Monday, 28 August 2017

Un Jour Madiba M'a Dit par Rita Mestokosho

Je me suis étendue

Sur l’herbe mouillée
J’ai entendu le chant
De ma montagne dépouillée

J’ai rêvé d’un hiver été
Mon âme filait sur l’eau
Comme si j’allais partir
Pour un pays inconnu

Les hommes les femmes
Travaillaient fort
Étendue sur l’herbe mouillée
Une main rassurante s’est posée

Sur ma tête endormie 
J’ai ouvert les yeux
Nelson Mandela était là
Habillé de peaux et de colliers

 Il récitait un doux poème
Pour des enfants qui couraient
Il y avait cet Innu
Venu de très loin
Racontant qu’une montagne
Venait d’être dépouillée.
Il est comme ça mon grand père
Sa terre est rouge

Et il danse maintenant pour le soleil
Tout comme mon peuple il aime le soleil
Madiba est toujours là
Son rêve brille à travers mon hiver

Même si je ne le vois pas bien
Quand la neige tourbillonne
Mon cœur lui le voit
Son esprit est là tout proche de moi
  
  Je suis noir comme lui
Mon cœur est ravagé comme le tien
Je crois fort en la liberté d’aimer la différence
Je veux vivre encore et aimer encore
Pour lui
Pour moi
Mon petit-fils portera son nom
Ton petit-fils portera son nom   
Il est proche le temps des récoltes
Récolter les rêves des enfants
Et les placer au-dessus de nous
Les faire rayonner pour que nous soyons un peuple des tambours

Laissons-les chanter avec les oiseaux
Laissons-les grandir dans ce cercle tissé par les couleurs de ma mère.
Oui un jour Madiba m'a dit :
Toi aussi tu rejoindras le ciel des corbeaux


N'aie pas peur s'il vient se poser sur ta main
Tu es noire tout comme lui
Et tu connais sa parole
Cette parole si pure
 Réveiller la mémoire
Du chasseur
De la femme sage
De l'enfant rêveur

Je suspendrais le temps
Pour pouvoir vivre une époque
Dis-moi Madiba
Que deviendront les enfants
Seront-ils plus forts que les arbres
Seront-ils plus lumineux que les étoiles
Le temps des récoltes est tout près
La terre parle désormais

Parle plus fort pour que je t'entende à travers les tempêtes des hommes
Crie si tu dois
La terre est silencieuse face au déclin de l'humanité. 
Non pas par choix, c'est pour souffler....
 Il est comme ça mon grand père
Sa terre est rouge
Et il danse maintenant pour le soleil
Tout comme mon peuple il aime le soleil

Madiba est toujours là
Son rêve brille à travers mon hiver
Même si je ne vois pas bien
Quand la neige tourbillonne 


Mon cœur lui le voit
Son esprit est là tout proche de moi
Je suis noir comme lui
Mon cœur est ravagé comme le tien

Je crois fort en la liberté d’aimer la différence
Je veux vivre encore et aimer encore
Pour lui
Pour moi
Mon petit-fils portera son nom
Ton petit-fils portera son nom


Ali C. Nnaemeka (mekaalison@gmail.com)
''The truth might be hard to say, painful to bear or even drastic for the truth sayer but still needed to be said''. ALISON.

No comments:

Post a Comment